Conseil national des universités
Toutes les informations sur le CNU section 04 science politique

Retour à l'accueil de l'OMASP...

ACTUALITES

Rapport 2016 de la section 04 du CNU
Télécharger le rapport...

Motion adoptée par la section 04 du CNU suite à la publication de l'arrêté sur la formation doctorale (juin 2016)
"La section 04 du CNU a pris connaissance de l’arrêté du 25 mai 2016 fixant le cadre national de la formation et les modalités conduisant à la délivrance du diplôme national de doctorat. Elle tient à réaffirmer à cette occasion son attachement à une conception scientifique du travail doctoral. Dans cette perspective, elle dénonce la formule retenue dans l’article 1er de l’arrêté, qui place sur un même plan « l’intérêt scientifique, économique, social, technologique ou culturel ». Elle s’inquiète par ailleurs du renforcement de l’encadrement bureaucratique de la recherche dans le cadre des écoles doctorales, au risque d’ailleurs de réduire le rôle des laboratoires, dont la place est essentielle dans la formation doctorale. La « convention de formation » prévue à l’article 12 lui paraît de ce point de vue tout à fait inutile. Elle regrette également le durcissement de la norme selon laquelle la préparation du doctorat s’effectue en trois ans (article 14), malgré les améliorations apportées aux versions précédentes du texte. Enfin, la section 04 reconnaît que l’existence de comités de suivi individuels des doctorants (article 13) peut constituer un appui profitable aux doctorants, au-delà même de la prévention de « toute forme de conflit, de discrimination ou de harcèlement ». Il paraît alors important que la composition et le fonctionnement de ces comités soient en adéquation avec la démarche scientifique du doctorant. La section 04 invite l’ensemble des collègues à être attentifs aux modalités de mise en place de ces comités par les conseils d’école doctorale, notamment pour qu’ils tiennent compte des spécificités disciplinaires et du rôle des laboratoires dans la formation doctorale". (motion adoptée à l'unanimité des 22 votants)

Motion de la section 04 du CNU relative au « suivi de carrière » (février 2016)
"Après l’inscription dans le décret modifié du statut des EC du 6 juin 1984 d’un suivi de carrière généralisé, nous constatons qu’une session « suivi de carrière » est prévue par le ministère en 2016. Pourtant, aucun bilan n’a été tiré de l’expérimentation mise en place dans certaines sections du CNU et le moratoire demandé par l’assemblée plénière de la CP-CNU le 9 décembre 2015 n’a à ce jour reçu aucune réponse.
Ce suivi de carrière s’annonce comme une procédure inutilement chronophage, mobilisant à la fois le CNU et les collègues qui siègent dans les conseils académiques, alors que la carrière des enseignants-chercheurs est déjà jalonnée de multiples formes d’évaluation. Par ailleurs, cette procédure ne garantit en rien qu’il s’agisse d’aider effectivement les collègues, pas plus qu’elle n’assure la confidentialité des échanges entre l’EC et sa section CNU.
Nous estimons que ce suivi de carrière sera un outil de gestion de la pénurie permettant de légitimer nationalement des modulations de service au niveau local.
Pour ces raisons, la section 04 du CNU s’oppose fermement à la mise en place du suivi de carrière et annonce qu’elle ne procédera pas à l’examen des dossiers qui lui seront soumis cette année".
Motion adoptée à l’unanimité des 23 personnes présentes, le 11 février 2016

Nouvelle composition de la section CNU 04 (novembre 2015) :

Titulaires collège A

Élus :
- Catherine ACHIN, Université Paris Dauphine
- Frédéric CHARILLON, Université d'Auvergne
- Anne-Cécile DOUILLET, Université Lille 2 
- Guillaume DEVIN, IEP de Paris
- David GARIBAY, Université Lumière Lyon 2
- Patrick HASSENTEUFEL, IEP de Saint-Germain-en-Laye
- Philippe PORTIER, École pratique des hautes études
- Sabine SAURUGGER, IEP de Grenoble

Nommés :
- Bastien FRANCOIS, Université Paris 1
- Géraldine MUHLMMANN, Université Panthéon-Assas Paris 2
- Catherine NEVEU, Institut interdisciplinaire d'anthropologie du contemporain
- Éric PHELIPPEAU, Université Paris 10


Suppléants collège A

Élus :  
- Philippe ALDRIN, IEP d'Aix-en-Provence
- Gilles DORRONSORO, Université Paris 1
- Vincent DUBOIS, Université de Strasbourg
- Camille FROIDEVAUX-METTERIE, Université de Reims
- Michel HASTINGS, Université Lille 2
- Jean JOANA, Université de Montpellier   
- Franck PETITEVILLE, IEP de Grenoble
- Antoine VAUCHEZ, Université Paris 1

Nommés :
- Pierre-Yves BAUDOT, Université de Picardie
- Dorota DAKOWSKA, Université Lumière Lyon 2
- Dominique DARBON, IEP de Bordeaux
- Gilles POLLET, IEP de Lyon

Titulaires collège B

Élus :
- Mélanie ALBARET, Université d'Auvergne
- Anne BAZIN, Université Lille 2
- Laurent BONELLI, Université Paris 10  
- Gwendal CHATON, Université d'Angers
- Stéphanie DECHEZELLES, IEP d'Aix-en-Provence
- Delphine DULONG, Université Paris 1
- Raphaël PORTEILLA, Université de Bourgogne
- Éric SORIANO, Université de Montpellier
 
Nommés :
- Bleuwenn LECHAUX, Université Rennes 2
- Nadège RAGARU, Centre de recherches internationales
- Anne-France TAICLET, Université Lumière Lyon 2
- Karel YON, Université Lille 2


Suppléants collège B

Élus :
- Stéphane CADIOU, Université de Saint-Étienne
- Nathalie DUCLOS, Université de Tours
- Aurélien EVRARD, Université Paris 3
- Natacha GALLY, Université Panthéon-Assas Paris 2
- Olivier GROJEAN, Université Paris Sorbonne  
- Maurice OLIVE, IUT Aix-Marseille
- Claude PROESCHEL, Université de Lorraine     
- Arnault SKORNICKI, Université Paris 10

Nommés
:
- Stéphanie GUYON, Université de Picardie
- Marc MILLET, Université Panthéon-Assas Paris 2
- Jérémie NOLLET, IEP de Toulouse
- Sabine ROZIER, Université paris Dauphine

Rapport 2015 de la section 04 du CNU
Le rapport d'activité de la section 04 du CNU pour l'année 2015 contient notamment des points d'actualité (ex: le suivi de carrière), de nouvelles recommandations pour les candidatures à la qualification aux fonctions de professeur (article 46.1 du décret du 6 juin 1984), une présentation exhaustive des critères d’évaluation retenus par la section 04 pour étudier les demandes de PEDR et un texte du CNU relatif à l'HDR en science politique.

Télécharger le rapport...

Rapport "PEDR : synthèse de la campagne 2014 et propositions de la CP-CNU" (octobre 2015)
Par Jean Orloff et Olivier Nay pour le Bureau de la CP-CNU
Télécharger le rapport...

ELECTIONS CNU 2015

Résultats

Sont élue.e.s pour le collège A :

MME DOUILLET ANNE-CECILE - UNIVERSITE LILLE 2  - TITULAIRE / M. DUBOIS VINCENT - UNIVERSITE DE STRASBOURG   - SUPPLEANT    
M. CHARILLON FREDERIC - UNIVERSITE CLERMONT-FERRAND 1  - TITULAIRE / M. DORRONSORO GILLES - UNIVERSITE PARIS 1   - SUPPLEANT     
MME ACHIN CATHERINE - UNIVERSITE PARIS DAUPHINE  - TITULAIRE / M. ALDRIN PHILIPPE  - I.E.P D'AIX-EN-PROVENCE   - SUPPLEANT     
M. GARIBAY DAVID  - UNIVERSITE CLERMONT-FERRAND 1  - TITULAIRE / M. VAUCHEZ ANTOINE  - UNIVERSITE PARIS 1   - SUPPLEANT  
M. DEVIN GUILLAUME  - I.E.P DE PARIS  - TITULAIRE / M. HASTINGS MICHEL  - I.E.P DE LILLE   - SUPPLEANT     
MME SAURUGGER SABINE   - I.E.P DE GRENOBLE   - TITULAIRE / M. PETITEVILLE FRANCK  - I.E.P DE GRENOBLE   - SUPPLEANT    
M. HASSENTEUFEL PATRICK  - UNIVERSITE VERSAILLES-SAINT-QUENTIN  - TITULAIRE / M. JOANA JEAN  - UNIVERSITE DE MONTPELLIER   - SUPPLEANT     
M. PORTIER PHILIPPE  - EPHE PARIS  - TITULAIRE / MME FROIDEVAUX CAMILLE  - UNIVERSITE DE REIMS  - SUPPLEANT     

Sont élu.e.s pour le collège B :

M. SORIANO ERIC - UNIVERSITE MONTPELLIER 3  - TITULAIRE / M. GROJEAN OLIVIER - UNIVERSITE AIX-MARSEILLE  - SUPPLEANT     
MME ALBARET MELANIE  - UNIVERSITE CLERMONT-FERRAND 1  - TITULAIRE / MME GALLY NATACHA  - UNIVERSITE PARIS 2  - SUPPLEANT     
M. BONELLI LAURENT - UNIVERSITE PARIS 10  - TITULAIRE / M. CADIOU STEPHANE  - UNIVERSITE DE SAINT-ETIENNE  - SUPPLEANT  
MME BAZIN ANNE - I.E.P DE LILLE   - TITULAIRE / M. EVRARD AURELIEN - UNIVERSITE PARIS 3 - SUPPLEANT    
M. PORTEILLA RAPHAËL - UNIVERSITE DE DIJON - TITULAIRE / MME PROESCHEL CLAUDE - UNIVERSITE DE LORRAINE  - SUPPLEANT    
M. CHATON GWENDAL  - UNIVERSITE D'ANGERS - TITULAIRE / MME DUCLOS NATHALIE - UNIVERSITE DE TOURS  - SUPPLEANT    
MME DECHEZELLES STEPHANIE  - I.E.P D'AIX-EN-PROVENCE  - TITULAIRE / M. SKORNICKI ARNAULT - UNIVERSITE PARIS 10  - SUPPLEANT     
MME DULONG DELPHINE - UNIVERSITE PARIS 1  - TITULAIRE / M. OLIVE MAURICE - UNIVERSITE AIX-MARSEILLE  - SUPPLEANT     


Le Conseil national des universités est une instance nationale régie par le décret n°92-70 du 16 janvier 1992. Il se  prononce sur les mesures individuelles relatives à la qualification, au  recrutement et à la carrière des professeurs des universités et des maîtres de  conférences. Il est composé de 11 groupes, eux-mêmes divisés en 52 sections  dont chacune correspond à une discipline ou à un groupe de disciplines  connexes. Chaque section comprend deux collèges où siègent, en nombre égal, d’une part des représentants des professeurs  des universités et personnels assimilés (collège A); d’autre part des  représentants des maîtres de conférences et personnels assimilés (collège B).
La liste des groupes et des sections  ainsi que le nombre des membres de chaque section sont fixés par arrêté du  ministre chargé de l’enseignement supérieur. Depuis la modification apportée le  23 avril 2009 au décret n° 92-70 du 16 janvier 1992 relatif au CNU, un membre  suppléant est associé à chaque membre titulaire d’une section du CNU. Ce  suppléant a vocation à remplacer le titulaire en cas d’absence ou  d’incompatibilité.
Les 2/3 des membres du CNU sont élus pour  4 ans (1/3 de membres sont nommés par la ministre de l’éducation nationale, l’enseignement supérieur et la recherche). Les élections sont organisées par section  et par collège (A et B) au scrutin de liste à la représentation proportionnelle  avec répartition des sièges restant à pourvoir au plus fort reste.
Le mandat actuel des membres du CNU  expire le 18 novembre 2015.
Le scrutin se déroulera par  correspondance du 14 septembre au 14 octobre 2015 et permettra de renouveler 2320 membres élus (titulaires et suppléants).
En savoir plus...
Voir le calendrier des élections...

Découvrir les listes, les candidats, lire les professions de foi pour le CNU 04 :

COLLEGE A
http://www.helios-cnu.fr./web/electeur/listes-college-a

Liste Pluralisme et ouvertures  
http://www.helios-cnu.fr./helios/professions-de-foi/A-04-428.pdf  
Responsable : Mme SAURUGGER SABINE

 N° 1   M. DEVIN GUILLAUME (DEVIN)   - I.E.P DE PARIS   - TITULAIRE     
 N° 1  M. HASTINGS MICHEL (HASTINGS)   - I.E.P DE LILLE   - SUPPLEANT     
 N° 2   MME SAURUGGER SABINE (SAURUGGER)   - I.E.P DE GRENOBLE   - TITULAIRE     
 N° 2  M. PETITEVILLE FRANCK (PETITEVILLE)   - I.E.P DE GRENOBLE   - SUPPLEANT    
 N° 3   M. HASSENTEUFEL PATRICK (HASSENTEUFEL)   - UNIVERSITE VERSAILLES-SAINT-QUENTIN   - TITULAIRE     
 N° 3  M. JOANA JEAN (JOANA)   - UNIVERSITE DE MONTPELLIER   - SUPPLEANT     
 N° 4   M. PORTIER PHILIPPE (PORTIER)   - EPHE PARIS   - TITULAIRE     
 N° 4  MME FROIDEVAUX CAMILLE (FROIDEVAUX-METTERIE)   - UNIVERSITE DE REIMS   - SUPPLEANT    
 N° 5   MME STRUDEL SYLVIE (STRUDEL)   - UNIVERSITE PARIS 2   - TITULAIRE     
 N° 5  M. CRETTIEZ XAVIER (CRETTIEZ)   - UNIVERSITE VERSAILLES-SAINT-QUENTIN   - SUPPLEANT     
 N° 6   M. PINSON GILLES (PINSON)   - I.E.P DE BORDEAUX   - TITULAIRE     
 N° 6  MME VON BUSEKIST ASTRID (VON BUSEKIST)   - I.E.P DE PARIS   - SUPPLEANT     
 N° 7   MME PLACIDI DELPHINE (PLACIDI FROT)   - UNIVERSITE PARIS 11   - TITULAIRE     
 N° 7  M. LECLERC ARNAULD (LECLERC)   - UNIVERSITE DE NANTES   - SUPPLEANT     
 N° 8   M. SUREL YVES (SUREL)   - UNIVERSITE PARIS 2   - TITULAIRE     
 N° 8  M. ROUX CHRISTOPHE (ROUX)   - UNIVERSITE DE NICE   - SUPPLEANT    
  
Liste Pour une science politique plurielle, réflexive et collaborative – Liste soutenue par le SNESUP-FSU  
http://www.helios-cnu.fr./helios/professions-de-foi/A-04-276.pdf  
Responsable : M. AUBRY PHILIPPE

 N° 1   MME DOUILLET ANNE-CECILE (DOUILLET)   - UNIVERSITE LILLE 2   - TITULAIRE    
 N° 1  M. DUBOIS VINCENT (DUBOIS)   - UNIVERSITE DE STRASBOURG   - SUPPLEANT    
 N° 2   M. CHARILLON FREDERIC (CHARILLON)   - UNIVERSITE CLERMONT-FERRAND 1   - TITULAIRE     
 N° 2  M. DORRONSORO GILLES (DORRONSORO)   - UNIVERSITE PARIS 1   - SUPPLEANT     
 N° 3   MME ACHIN CATHERINE (ACHIN)   - UNIVERSITE PARIS DAUPHINE   - TITULAIRE    
 N° 3  M. ALDRIN PHILIPPE (ALDRIN)   - I.E.P D'AIX-EN-PROVENCE   - SUPPLEANT     
 N° 4   M. GARIBAY DAVID (GARIBAY)   - UNIVERSITE CLERMONT-FERRAND 1   - TITULAIRE     
 N° 4  M. VAUCHEZ ANTOINE (VAUCHEZ)   - UNIVERSITE PARIS 1   - SUPPLEANT     
 N° 5   M. GUILLARME BERTRAND (GUILLARME)   - UNIVERSITE PARIS 8   - TITULAIRE     
 N° 5  MME GOIRAND CAMILLE (GOIRAND)   - UNIVERSITE PARIS 3   - SUPPLEANT     
 N° 6   MME DOMPNIER NATHALIE (DOMPNIER)   - UNIVERSITE LYON 2   - TITULAIRE   
 N° 6  MME CRESPY CECILE (CRESPY)   - I.E.P DE TOULOUSE   - SUPPLEANT    
 N° 7   MME MICHEL HELENE (MICHEL)   - UNIVERSITE DE STRASBOURG   - TITULAIRE    
 N° 7  M. CONTAMIN JEAN-GABRIEL (CONTAMIN)   - UNIVERSITE LILLE 2   - SUPPLEANT     
 N° 8   M. ROGER ANTOINE (ROGER)   - I.E.P DE BORDEAUX   - TITULAIRE     
 N° 8  M. NAY OLIVIER (NAY)   - UNIVERSITE PARIS 1   - SUPPLEANT    
 

COLLEGE B
http://www.helios-cnu.fr/web/electeur/listes-college-b

Liste DLU04 - Défense des Libertés Universitaires en Science Politique  
http://www.helios-cnu.fr/helios/professions-de-foi/B-04-482.pdf  
Responsable : Mme BAZIN ANNE
 
 N° 1   MME BAZIN ANNE (BAZIN)   - I.E.P DE LILLE   - TITULAIRE     
 N° 1  M. EVRARD AURELIEN (EVRARD)   - UNIVERSITE PARIS 3   - SUPPLEANT    
 N° 2   M. PORTEILLA RAPHAËL (PORTEILLA)   - UNIVERSITE DE DIJON   - TITULAIRE     
 N° 2  MME PROESCHEL CLAUDE (PROESCHEL)   - UNIVERSITE DE LORRAINE   - SUPPLEANT    
 N° 3   M. CHATON GWENDAL (CHATON)   - UNIVERSITE D'ANGERS   - TITULAIRE    
 N° 3  MME DUCLOS NATHALIE (DUCLOS)   - UNIVERSITE DE TOURS   - SUPPLEANT    
 N° 4   M. HAJJAT ABDELLALI (HAJJAT)   - UNIVERSITE PARIS 10   - TITULAIRE     
 N° 4  MME DUMITRU SPERANTA (DUMITRU NALIN)   - UNIVERSITE PARIS 5   - SUPPLEANT     
 N° 5   MME SERRANO SILVIA (SERRANO)   - UNIVERSITE CLERMONT-FERRAND 1   - TITULAIRE     
 N° 5  M. BOURGOU TAOUFIK (BOURGOU)   - UNIVERSITE LYON 3   - SUPPLEANT     
 N° 6   MME VISIER CLAIRE (VISIER)   - UNIVERSITE RENNES 1   - TITULAIRE    
 N° 6  M. DESCHAMPS DAMIEN (DESCHAMPS)   - UNIVERSITE DE LA REUNION   - SUPPLEANT     
 N° 7   M. DAUVIN PASCAL (DAUVIN)   - UNIVERSITE VERSAILLES-SAINT-QUENTIN   - TITULAIRE    
 N° 7  M. VALLUY JEROME (VALLUY)   - UNIVERSITE PARIS 1   - SUPPLEANT     
 N° 8   MME MARIETTE AUDREY (MARIETTE)   - UNIVERSITE PARIS 8   - TITULAIRE     
 N° 8  M. BUCHET DE NEUILLY YVES (BUCHET DE NEUILLY)   - UNIVERSITE LILLE 2   - SUPPLEANT     

Liste Maîtrisons collégialement notre futur - Liste soutenue par le SNESUP-FSU  
http://www.helios-cnu.fr/helios/professions-de-foi/B-04-307.pdf  
Responsable : M. AUBRY PHILIPPE

 N° 1   M. SORIANO ERIC (SORIANO)   - UNIVERSITE MONTPELLIER 3   - TITULAIRE     
 N° 1  M. GROJEAN OLIVIER (GROJEAN)   - UNIVERSITE AIX-MARSEILLE   - SUPPLEANT     
 N° 2   MME ALBARET MELANIE (ALBARET)   - UNIVERSITE CLERMONT-FERRAND 1   - TITULAIRE     
 N° 2  MME GALLY NATACHA (GALLY)   - UNIVERSITE PARIS 2   - SUPPLEANT     
 N° 3   M. BONELLI LAURENT (BONELLI)   - UNIVERSITE PARIS 10   - TITULAIRE     
 N° 3  M. CADIOU STEPHANE (CADIOU)   - UNIVERSITE DE SAINT-ETIENNE   - SUPPLEANT     
 N° 4   MME LEVEQUE SANDRINE (LEVEQUE)   - UNIVERSITE PARIS 1   - TITULAIRE    
 N° 4  M. HUBE NICOLAS (HUBE)   - UNIVERSITE PARIS 1   - SUPPLEANT     
 N° 5   MME JOUANNEAU SOLENNE (JOUANNEAU)   - UNIVERSITE DE STRASBOURG   - TITULAIRE     
 N° 5  M. AL WARDI SEMIR (AL WARDI)   - UNIVERSITE DE POLYNESIE FRANCAISE   - SUPPLEANT     
 N° 6   MME DEBOS MARIELLE (DEBOS)   - UNIVERSITE PARIS 10   - TITULAIRE     
 N° 6  MME BACHELOT CAROLE (BACHELOT)   - UNIVERSITE DE LORRAINE   - SUPPLEANT     
 N° 7   MME BACHIR MYRIAM (BACHIR)   - UNIVERSITE D'AMIENS   - TITULAIRE     
 N° 7  M. DEZE ALEXANDRE (DEZE)   - UNIVERSITE DE MONTPELLIER   - SUPPLEANT     
 N° 8   MME MAZEAUD ALICE (MAZEAUD)   - UNIVERSITE DE LA ROCHELLE   - TITULAIRE     
 N° 8  MME LE NAOUR GWENOLA (LE NAOUR)   - I.E.P DE LYON   - SUPPLEANT     
  
Pour une Science Politique Exigeante et Plurielle  
http://www.helios-cnu.fr/helios/professions-de-foi/B-04-75.pdf  
Responsable : Mme DECHEZELLES STEPHANIE

 N° 1   MME DECHEZELLES STEPHANIE (DECHEZELLES)   - I.E.P D'AIX-EN-PROVENCE   - TITULAIRE  
 N° 1  M. SKORNICKI ARNAULT (SKORNICKI)   - UNIVERSITE PARIS 10   - SUPPLEANT     
 N° 2   MME DULONG DELPHINE (DULONG)   - UNIVERSITE PARIS 1   - TITULAIRE     
 N° 2  M. OLIVE MAURICE (OLIVE)   - UNIVERSITE AIX-MARSEILLE   - SUPPLEANT     
 N° 3   M. GUIGNER SEBASTIEN (GUIGNER)   - I.E.P DE BORDEAUX   - TITULAIRE     
 N° 3  M. DELLA SUDDA MAGALI (DELLA SUDDA)   - I.E.P DE BORDEAUX   - SUPPLEANT     
 N° 4   MME GEOFFRAY MARIE-LAURE (GEOFFRAY)   - UNIVERSITE PARIS 3   - TITULAIRE     
 N° 4  M. ZALEWSKI FREDERIC (ZALEWSKI)   - UNIVERSITE PARIS 10   - SUPPLEANT     
 N° 5   MME ROGER AURÉLIE (ROGER)   - UNIVERSITE DES ANTILLES-GUYANE   - TITULAIRE     
 N° 5  M. LATTE STEPHANE (LATTE)   - UNIVERSITE DE MULHOUSE   - SUPPLEANT     
 N° 6   M. GOURGUES GUILLAUME (GOURGUES)   - UNIVERSITE DE BESANCON   - TITULAIRE     
 N° 6  M. WEISBEIN JULIEN (WEISBEIN)   - I.E.P DE TOULOUSE   - SUPPLEANT     
 N° 7   MME AIT AOUDIA MYRIAM (AIT AOUDIA)   - I.E.P DE BORDEAUX   - TITULAIRE    
 N° 7  M. BRISSON THOMAS (BRISSON)   - UNIVERSITE PARIS 8   - SUPPLEANT     
 N° 8   M. RIBEMONT THOMAS (RIBEMONT)   - UNIVERSITE PARIS 13   - TITULAIRE     
 N° 8  MME NEUMAYER LAURE (NEUMAYER)   - UNIVERSITE PARIS 1   - SUPPLEANT    
 
  
Pour les notices biographiques de chaque candidat, elles sont accessibles en cliquant sur le nom du candidat via les liens suivants :
COLLEGE A
http://www.helios-cnu.fr./web/electeur/listes-college-a
COLLEGE B
http://www.helios-cnu.fr/web/electeur/listes-college-b

 

Communiqué du bureau de la CP-CNU "Quelques dangers du projet d'arrêté relatif au diplôme national de doctorat" (27 mai 2015)
La CP-CNU réagit par ce communiqué au projet d'arrêté relatif au diplôme national de doctorat. Celui-ci introduit d'importants changements concernant l'encadrement et la validation des thèses de doctorat, le fonctionnement des écoles doctorales et la définition même du "doctorat".
Lire le communiqué...

Rapport L’HABILITATION À DIRIGER DES RECHERCHES (HDR) EN SCIENCE POLITIQUE (mai 2015)
Ce  texte  est  issu  d’un  document  préparatoire  réalisé  par  un  groupe  de  travail  composé  de  S.  Dechezelles,  J.‐M.  Donegani,  B. Gobille,  C.  Le  Digol,  O. Nay  et  M. Paoletti.  Il  a  fait  l’objet  de  deux  demi‐journées  de  débat  au  sein  la  section  04  du  CNU  (10  février  et  13  mai  2015).  Il  a  été  adopté  à  l’unanimité  par  la  section 04  réunie  en  formation plénière le 13 mai 2015. 
Télécharger...

Le rôle du CNU dans le recrutement des enseignants-chercheurs/ Rapport du bureau de la CP-CNU (24 janvier 2015)
Le bureau de la Commission permanente du CNU (CP-CNU) a travaillé pendant une année à la production d'un rapport sur le recrutement des enseignants-chercheurs.
Allant au-delà des demandes qui lui avait été fixées dans la lettre de mission de la ministre, la CP-CNU présente des analyses, des éléments statistiques et des propositions relatives à la sélection et aux conditions de travail des EC (formation, qualification, recrutement, déroulement de la carrière, place des femmes, transparence des procédures, thèse et HDR, attractivité du métier…).
Les principales propositions sont présentées pp. 96 et suiv.
Télécharger le rapport...

Motion de la section 04 du CNU relative au développement des "doctorats professionnels" dans l'université française (23 février 2015)
Télécharger...

Motion de la section 04 du CNU relative au « suivi de carrière » (10 février 2015)
"Réunie en assemblée plénière le 10 février 2015, la Section 04 réaffirme son attachement au caractère national des procédures d’évaluation pratiquées par le CNU et, en particulier, à la procédure de qualification.
La section s'oppose en revanche au suivi de carrière tel qu'il est proposé, pour les raisons suivantes. Premièrement, les finalités de cette procédure ne sont pas clairement précisées. Deuxièmement, les enseignements liés à l’expérimentation qui a été faite n’ont pas été diffusés ni débattus. Troisièmement, les conditions matérielles de la mise en place de cette évaluation ne sont pas prévues. Quatrièmement, les fondements et la pertinence de ce «suivi de carrière» doivent être rediscutés notamment au regard des conclusions des assises de l'enseignement supérieur (décembre 2012), mais aussi de l'assemblée générale de la CPCNU (octobre 2012 ; novembre 2014). En particulier, il semble essentiel que le suivi soit effectué à la demande des enseignants-chercheurs sur la base du volontariat.
Pour l’ensemble de ces raisons, la section 04 demande que cette procédure ne soit pas appliquée en 2015 et que les fondements et les conditions liées à cette procédure soient redébattus collégialement par la communauté des EC."
Motion adoptée le 10 février 2015
(37 votants, 37 oui)

ELECTIONS CNU
Arrêté du 8 janvier 2015 relatif à l’élection des membres titulaires et suppléants du Conseil national des universités
Télécharger...

Octobre 2014 / La CP-CNU publie 2 communiqués sur les réformes de rentrée mises en place par le gouvernement. 
Elle met en alerte la communauté universitaire concernant certaines dispositions ouvertes par
- le nouveau décret statut du 6 juin 1984 
- le projet de décret CNU (qui sera applicable dès les prochaines élections de 2015)
Télécharger le communiqué sur le décret statut consolidé (3 octobre 2014) et le communiqué sur le point 3 de l'article 6 du projet de modification du decret CNU (2 octobre 2014)

Rapport 2014 de la section 04 du CNU
Il contient des informations relatives à la qualification en science politique, aux avancements de grade, aux recrutements "voie longue", aux CRCT et à la PEDR,​ainsi qu'un compte-rendu des activités de la section durant l'année 2014.
Télécharger le rapport...

Qui sont les membres de la section 04 du CNU en 2014 ? http://www.cpcnu.fr/web/section-04/membres-de-la-section

Février 2014
Motion de la section 04 du CNU sur le projet de décret portant sur le statut des enseignants-chercheurs (13 février 2014)
Lire la motion...

Janvier 2014 / Nouvelle nomenclature des masters, rentrée 2014-2015

Chers collègues,

Je vous prie de trouver ici le projet d'arrêté sur les nomenclatures de master qui sera présenté, pour avis, au CNESER les 27 et 28 janvier 2014. Ce projet vise à "simplifier" les intitulés de master afin de les rendre plus "lisibles" les formations pour les "employeurs" et de faciliter l'insertion. Il réduit le nombre d'intitulés de 5000 à 246. Le Monde en date du 23 janvier 2014 propose un dossier spécial sur ce sujet.

Dès la rentrée 2014-2015, la science politique ne disposera désormais que de 4 mentions:

Une 5e mention « communication publique et politique » est proposée, mais hors du domaine DEG (c’est-à-dire hors des facultés de droit où est présente la science politique). La théorie politique ou la sociologie politique disparaissent avec armes et bagages.

Les "spécialités" disparaissent. Les dénominations pourront être accompagnées de "parcours" de formation (à la dénomination libre…) que les établissements pourront faire figurer sur leurs diplômes. Le Ministère utilise cet argument pour expliquer que notre offre de formation ne sera pas limitée et pourra proposer des formations pointues.

La mobilisation de la section 04 du CNU et des associations de la discipline (cf. pièces jointes) n'ont pas permis d'infléchir les choix non justifiés du ministère.

Je pense que tous ceux qui se retrouvent dans les 3 premiers intitulés - sans doute soulagés - ont intérêt à exprimer conjointement leur mécontentement à l'égard d'un choix fait par une poignée d'agents de ministère qui, à aucun moment, n'a tenu compte des recommandations des associations de la discipline. De telles méthodes sont bien évidemment inacceptables et conduisent à des choix totalement absurdes du point de vue des équilibres de notre discipline. La réduction des intitulés était possible sans produire un résultat incohérent.

Vous remarquerez au passage que le droit, traditionnellement bien représenté dans les équipes ministérielles, voit toutes ses spécialités largement reconnues avec… 28 mentions (et même 30 en comptant 'Histoire du droit et des institutions', et 'Justice, procès et procédures').

Pour participer aux réunions de la CP-CNU à ce sujet depuis des mois, je peux dire que la majorité des sections sont outrées de l'absurdité de certains découpages. Nos rencontres avec le ministère n'ont jamais fait évoluer les choses de façon substantielle.

Bien cordialement,

Olivier Nay, président de la section 04 du CNU

Lettre concernant le cadrage national des diplômes envoyée au Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche par l’AECSP, l’AFSP, l’ANCMSP et la section 04 du CNU.
Objet : “Nomenclature des intitulés de domaines et des diplômes nationaux mentions science politique”
Date d’envoi : 27 septembre 2013

Télécharger la lettre...
Voir la réponse du Ministère du 22/10/2013...

Rapport d'activité 2013 de la section 04 du CNU
Télécharger le rapport 2013 (format pdf)...

Calendrier CNU 2014
http://www.cpcnu.fr/web/section-04/qualification

Point d'information sur les travaux de la section 04 du CNU (26 mai 2013)
Lire la note...

Motion de la section 04 du CNU (23 mai 2013)
Lire la motion...

Motion de la section 04 du CNU (22 février 2013)
Lire la motion...

Lettre de la CP-CNU (10 décembre 2012) à la Ministre pour dénoncer la proposition de suppression des qualifications CNU par le Comité de pilotage des Assises de l'ESR
Télécharger la lettre (format pdf)...

Rapport 2012 de la section 04 du CNU
Comme chaque année, il contient des informations relatives à la vie du CNU, à la qualification, aux avancements et aux congés. Il contient également des analyses statistiques et présente des textes adoptés par la section.
Télécharger le rapport 2012 (format pdf)...

Charte du CNU adoptée par la section 04 le 10 mai 2012
Télécharger le texte (format pdf)...

Par une motion adoptée en Assemblée générale (21 mars 2012), le CNU exprime publiquement son indignation face à la création d’une section de « criminologie » par une voie politique, contre l’avis de la très vaste majorité de la communauté scientifique.
Lire la motion...
L’Association Française de Science Politique réprouve dans les mêmes termes la création d’une section 75 de “criminologie” au sein du CNU.

Motion de la section 04 du CNU sur l’évaluation des enseignants-chercheurs (13 février 2012)
Dans le cadre des réformes engagées par la loi LRU et ses décrets d’application (notamment le décret du 23 avril 2009[1]), les missions du CNU évoluent. Outre les traditionnelles missions d’évaluation scientifique pour la qualification aux fonctions de maîtres de conférences et pour l’avancement des carrières des enseignants-chercheurs qui souhaitent une promotion, le CNU doit désormais remplir une mission d’évaluation quadriennale des enseignants chercheurs.
Dans le prolongement de la motion adoptée par notre section le 4 novembre 2008 et du communiqué du 2 avril 2009 rédigé par la CP-CNU et le C3N (qui réunit trois composantes du Comité national de la recherche scientifiques), la section 04 du CNU souhaite faire connaître son point de vue sur la mise en place de l’évaluation quadriennale des enseignants-chercheurs à partir de 2012 :
- La section rappelle que la mission d’évaluation des enseignants-chercheurs est assurée par le CNU depuis fort longtemps. Elle procède à une évaluation approfondie à l’entrée dans la carrière (lors de la procédure de qualification aux fonctions de maître de conférences et de professeur d’université), puis à chaque demande d’avancement de grade.
- La section, comme le monde scientifique en général, a toujours été attachée au principe de l’évaluation par les pairs. Le milieu professionnel est soumis depuis fort longtemps à de multiples procédures d’évaluation, lors de la qualification par le CNU, lors du recrutement comme maître de conférences, lors du concours d’agrégation du supérieur, lors de l’intégration à un laboratoire, lors d’une demande de mutation professionnelle, lors d’une demande d’avancement de grade, lors de la soumission des articles aux revues, lors de la soumission d’un projet scientifique au CNRS, à l’ANR ou à tout autre agence de moyens et, plus récemment, lors de l’évaluation des formations par l’AERES, lors de l’évaluation des équipes de recherche par la même agence, lors des procédures d’évaluation mises en place par les universités elles-mêmes… la liste est loin d’être exhaustive.
- La section estime que la pratique de l'évaluation quadriennale prévue par la loi LRU reflète une conception néomanagériale visant à introduire les instruments de gestion issus du secteur privé dans les organismes publics, dans un double objectif : susciter la compétition entre les agents et entre les structures de recherche et d'individualiser les carrières, notamment par la modulation des services, en fonction des "mérites" supposés de chaque enseignant-chercheur. La section s’inquiète des usages purement administratifs de l’évaluation scientifique, notamment au niveau des établissements. L’évaluation peut ainsi devenir un simple instrument de gestion des ressources humaines. Loin des objectifs affichés d’améliorer la qualité de la recherche scientifique, elle risque d’être mise au service de la gestion de la contrainte budgétaire.
- La section rappelle qu’aucune étude scientifique n’a démontré, à ce jour, la corrélation entre des évaluations individuelles intensives des chercheurs/enseignants-chercheurs et l’amélioration de la qualité de la recherche. Elle souhaite mentionner que des méthodes mal maîtrisées d’évaluation peuvent nuire à la qualité de la recherche. Une évaluation qui reposerait principalement sur un décompte des publications dans des revues (la « bibliométrie »), par exemple, peut avoir pour effet d’ignorer le contenu qualitatif des travaux ; de pousser à privilégier des recherches de court terme ; d’inciter à délaisser des domaines qui sont minoritaires et donc faiblement indexés. Ses faiblesses ont été rappelées par de très nombreuses études.
- L’évaluation peut être susceptible d’introduire des « effets pervers » qui peuvent nuire à la qualité de la recherche scientifique, à l’inverse de l’effet recherché, comme le note le Rapport mondial de l’UNESCO sur les sciences sociales de 2010.
Développement de stratégies individualistes et d’un esprit de compétition contraire à la logique de production scientifique nécessitant des efforts collectifs
Développement de stratégies de publication à court terme et sur des problématiques à forte visibilité, en privilégiant la recherche de « gains » individuels immédiats et contribuant à délaisser les terrains moins visibles nécessitant un investissement de recherche plus long.
La section 04 refuse le principe d’une évaluation individuelle, périodique et systématique des enseignants-chercheurs.

Textes adopté en séance plénière le 13 février 2012.

[1] Art 2 : « [Le CNU] procède à l’évaluation de l’ensemble des activités et de leur évolution éventuelle des enseignants-­chercheurs régis par le décret du 6 juin 1984 susvisé. Cette évaluation est prise en compte pour les mesures relatives à la carrière des professeurs des universités et maîtres de conférences et à l’attribution de certaines primes et indemnités. Pour chaque section, les critères, les modalités d’appréciation des candidatures et d’évaluation des enseignants-­chercheurs sont rendus publics. Il en va de même des conditions dans lesquelles les sections formulent leurs avis. Un rapport publié annuellement rend compte de l’activité de chacune des sections. »


Trouvez la rubrique qui vous intéresse...

Qualifications 2012Elections 2011Fonctionnement de la sectionRapports


Qualifications CNU

Qualifications 2012
La qualification est une étape de l’accès aux corps des professeurs d’université et de maître de conférence des universités. Les listes de qualification sont établies une fois par an par les sections du Conseil national des universités (CNU).
La durée de validité de la qualification, une fois acquise, est de quatre années.
La déclaration de candidature pour la campagne 2012 est obligatoirement déposée sur le site internet du ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, à partir du 13 septembre 2011, à 10 heures, heure de Paris, jusqu'au 27 octobre 2011, à 16 heures, heure de Paris, via l’application ANTARES.


Elections 2011

ELECTION DU CNU 2011
Le Conseil national des universités est une instance nationale régie par le décret n° 92-70 du 16 janvier 1992. Il se prononce sur les mesures individuelles relatives à la qualification, au recrutement et à la carrière des professeurs des universités et des maîtres de conférences régis par le décret n°84-431 du 6 juin 1984 fixant les dispositions statutaires communes applicables aux enseignants-chercheurs et portant statut particulier du corps des professeurs des universités et du corps des maîtres de conférences. Il procède à l'évaluation de l'ensemble des activités de ces personnels et de leur évolution éventuelle. Il est composé de 11 groupes, eux-mêmes divisés en 52 sections, dont chacune correspond à une discipline. Chaque section comprend deux collèges où siègent en nombre égal d’une part, des représentants des professeurs des universités et personnels assimilés et, d’autre part, des représentants des maîtres de conférences et personnels assimilés. La liste des groupes et des sections ainsi que le nombre des membres de chaque section sont fixés par arrêté du ministre chargé de l'enseignement supérieur. Depuis la modification apportée le 23 avril 2009 au décret n° 92-70 du 16 janvier 1992 relatif au Conseil national des universités, un membre suppléant est associé à chaque membre titulaire d’une section du Conseil national des universités. Celui-ci a vocation à le remplacer en cas d’absence ou d’incompatibilité. Ce dispositif de suppléance contribuera à ce que les réunions du Conseil national des universités puissent se tenir de manière régulière, à faciliter le travail des différentes formations de cette instance tout en améliorant la représentation disciplinaire. Les deux tiers des membres du Conseil national des universités sont élus pour quatre ans (un tiers de membres nommés). Les élections sont organisées par section, au scrutin de liste à la représentation proportionnelle avec répartition des sièges restant à pourvoir au plus fort reste.
Le mandat actuel des membres du Conseil national des universités (CNU) expire le 17 novembre 2011.
Le scrutin se déroulera par correspondance du 12 septembre au 11 octobre 2011.

Résultats
Le dépouillement pour les élections au CNU a eu lieu mercredi 19 octobre.
Voir les résultats officiels publiés par le ministère :
Collège A : https://www.galaxie.enseignementsup-recherche.gouv.fr/ensup/pdf/election%20CNU/ResultcollA.pdf
Collège B : https://www.galaxie.enseignementsup-recherche.gouv.fr/ensup/pdf/election%20CNU/ResultcollB.pdf

Le projet de calendrier d'installation du nouveau CNU est maintenant affiché par le MESR :
https://www.galaxie.enseignementsup-recherche.gouv.fr/ensup/pdf/CNU/projet_calendrier_installation_CNU.pdf
La section N°04 se réunira le mardi 22 novembre pour élire son nouveau bureau.

Listes & Professions de foi

COLLEGE DES PROFESSEURS DES UNIVERSITES ET ASSIMILES
NOM DES LISTES ET ACCES AUX PROFESSIONS DE FOI
RESPONSABLE
COMPOSITION

 

Pluralisme, ouverture et qualité de la science politique  Liste soutenue par QSF.

M. LAURENT BOUVET

Consulter la liste

 

Rayonnement de la science politique

M. FREDERIC SAWICKI

Consulter la liste

 

Pluralisme de la science politique et défense des libertés universitaires

Mme HELENE THOMAS

Consulter la liste

 

Liste "Pluralisme et autonomie de la science politique"

M. OLIVIER NAY (soutenue par le SNESUP)

Consulter la liste

COLLEGE MAITRES DE CONFERENCES ET ASSIMILES
NOM DES LISTES ET ACCES AUX PROFESSIONS DE FOI
RESPONSABLE
COMPOSITION

Défense des libertés universitaires, en science politique (DLU-04)

M. JEROME VALLUY

Consulter la liste

 

MCF : maitrisons collégialement notre futur

Mme NATHALIE ETHUIN (SNESUP)

Consulter la liste

 

Pour une science politique exigeante et plurielle

M. ERIC AGRIKOLIANSKY

Consulter la liste

 

Notices biographiques des candidats

Collège des professeurs des universités et assimilés

https://www.galaxie.enseignementsup-recherche.gouv.fr/ensup/cnunb/Notices.htm#L63206

 

Collège des maîtres de conférences et assimilés

https://www.galaxie.enseignementsup-recherche.gouv.fr/ensup/cnunb/Notices.htm#L56976

Toutes les informations sur le site internet GALAXIE :
https://www.galaxie.enseignementsup-recherche.gouv.fr/ensup/Helios.htm


Fonctionnement de la section

Le CNU : Conseil national des universités
Le Conseil national des universités (CNU) est l'instance nationale qui se prononce sur les mesures relatives à la qualification, au recrutement et à la carrière des enseignants-chercheurs (professeurs et maîtres de conférence) de l'enseignement supérieur. Il est composé de groupes, eux-mêmes divisés en sections ; chaque section correspond à une discipline.
LA CP-CNU : Commission permanente du Conseil national des universités
La commission permanente du Conseil national des universités (CP-CNU), regroupe les membres des bureaux des sections du Conseil national des universités (CNU). Son objectif est de confronter les situations et les perspectives des enseignants-chercheurs de toutes les disciplines.

La section 04 est composée de 24 membres, dont 12 professeurs et 12 maîtres de conférences. Elle a été élue en 2007 pour un mandat de quatre ans, à l’issue d’une élection mettant en présence des listes de candidats présentées au sein de chaque collège. L’élection du CNU est organisée au scrutin de liste à la représentation proportionnelle, avec répartition des sièges restant à pourvoir selon la règle du plus fort reste. Une partie de la section n’est toutefois pas élue: huit membres sur 24 (quatre par collège) ont été nommés par arrêté ministériel.
Mots clés : Sociologie politique, Politiques publiques, Relations internationales, Analyse comparée des systèmes politiques, Philosophie et idées politiques, Théorie politique

Toutes les informations sont disponibles sur le site web de la section.
Le site web de la section 04 du CNU a pour objectif d’éclairer les candidats à la qualification aux fonctions de maître de conférences (MCF) et de professeur d’université (PR) sur les modalités de fonctionnement du CNU et sur les critères d’évaluation des candidatures soumises à l’appréciation de la section de science politique. Il s’adresse également à l’ensemble de la communauté universitaire.
Il fournit des informations sur les différentes activités exercées par le CNU : les qualifications, les avancements de grade, l’attribution des congés pour recherches et conversion thématique (CRCT) et les recrutements à la voie longue.

Les documents de la section à consulter :


Rapports

Rapport d'activité 2014

Rapport d'activité 2013

Rapport d'activité 2012

Rapport d'activité 2011

Rapport d'activité 2010

Rapport d'activité 2009

Rapport d'activité 2008

Rapport d'activité 2007

Rapport d'activité 2006

Rapport d'activité 2005

Rapport d'activité 2004